Liens rapides

  • pretres
    Les prêtres
  • celebrations
    Les horaires des messes
  • bapteme
    Célébrer un baptême
  • kt
    La catéchèse
  • chants
    Les chants et partitions
  • feuillets-des-dimanches
    Les feuillets des messes
  • photos
    Les albums-photos
  • reportages
    Les reportages
  • salles
    Les salles paroissiales
  • pt
    Le Petit Transversal
  • annonces
    Les annonces
Bienvenue sur le site des paroisses de Courcelles, Souvret, Trazegnies et Gouy-lez-Piéton qui vous fera découvrir de précieuses informations...

logo-diocese-tournaiChers confrères,

Je suis heureux de pouvoir vous annoncer que la limite de 30 minutes pour la célébration des funérailles a été abrogée.

Ci-joint l’Arrêté de Police du Gouverneur qui fixe les nouvelles règles.

Merci aux Evêques qui ont travaillé à cette évolution !

Attention : un autre Arrêté du Gouverneur, daté du 13 janvier, maintenait cette limitation à 30 minutes. Il est abrogé par le document d’aujourd’hui. Mais tous les intervenants n’auront peut-être pas encore reçu cet Arrêté du 15 janvier.

Bien fraternellement. Olivier Fröhlich, Vicaire général


pdfTélécharger l'Arrêté de Police du Gouverneur de la Province de Hainaut au 15/01/21

Joyeux Noël 2020, Emmanuel, ce Dieu qui nous rassure

creche-claude-minCette année j’ai choisi de mettre une grande crèche devant la cure. Une crèche surélevée sur une petite bute, qui illumine le passant qui de la rue se tourne vers elle. Une crèche au cœur de notre cité où le verbe « fait chair » se fait présent. Dieu vient planter sa tente parmi nous. Il est venu habiter parmi nous, pour que nous découvrions Son vrai visage et Son Amour pour nous. Il s’est fait Parole qui nous fait vivre.
Mêmes si les conditions sanitaires nous contraignent avec la plus grande prudence de réduire les célébrations dans les églises à quinze personnes, la venue du Christ dans le monde ne peut être retenue par aucune barrière. Dieu visite son peuple. Il est au milieu de notre monde.
Cette crèche au milieu d’un monde secoué par la pandémie, nous rappelle que l’Emmanuel, Dieu parmi nous, vient nous redire en cette fête de Noël qu’il n’abandonne pas son peuple.
Le plus long voyage de Noël, n’est ni celui de Marie qui se met en route avec Joseph de la Galilée jusqu’en Judée à Bethléem, ni celui des mages qui viennent de l’orient, ni même la fuite de Marie et Joseph en Egypte mais celui de Dieu qui vient nous visiter. Lui qui supprime ainsi la distance géographique. Lui qui relie le ciel et la terre pour nous rendre désormais proche de Dieu et participant de la vie divine. Noël nous met en mouvement vers celui qui vient à nous.
L'ange qui est venu près des bergers leur a dit: “Ne craignez pas, car voici que je vous annonce une bonne nouvelle, qui sera une grande joie pour tout le peuple : Aujourd’hui, dans la ville de David, vous est né un Sauveur qui est le Christ, le Seigneur.” (Luc 2,10). «Aujourd'hui» résonne avec un accent particulier: ce n'est pas seulement le souvenir d’une naissance dans le passé mais aujourd’hui nous nous associons chacun personnellement à cet instant de l'histoire au cours duquel Dieu s’incarne, il vient dans la cité, dans nos rues, au milieu de nous.
cure-noel-minDans cette nuit du premier Noël, les ténèbres dans lesquelles vivaient les bergers et les gens de Bethléem furent frappés par la lumière de la naissance de l’enfant Jésus. Aujourd’hui encore, nous avons besoin de nous laisser illuminer par la naissance de cet enfant qui invite notre monde à se laisser transformer par son message. Combien de personnes, encore aujourd’hui, ne le reconnaissent pas ? Des personnes pour qui son message est resté inaudible. « Il est venu vers le siens, et le siens ne l’ont pas reconnu ». Jésus est venu au milieu du peuple que Dieu avait mis à part pour accueillir la venue de Son fils. Ce peuple l’a non seulement rejeté mais, il l’a mis à mort sur une croix. Un message qui nous invite à être vigilant, à discerner encore aujourd’hui le signes de sa venue au milieu de notre monde.
Jésus vient au cœur de l’humanité à la rencontre de l’Homme confronté aux dures réalités de la vie, l’homme dont la solitude de la pandémie ne trouve pas de raison de vivre, des commerçants dont l’entreprise ne sait pas survivre à ces vagues successives qui imposent des fermetures. Il vient donc visiter nos frères en humanité qui vivent dans les ténèbres causées par des crises économiques qui mettent à genoux des populations entières et, parfois, les contraignent à l’exil. Pour eux aussi, se répète alors l’expérience de Joseph, de Marie et de leur enfant.
Joyeuses fêtes. Que l’Emmanuel, Dieu avec nous, nous guide et nous accompagne.

pdfTélécharger le livret de Noël 2020 de l'abbé Claude MUSIMAR